CRÉATIONS et FORMES ARTISTIQUES

morsures

création 2021-2024  seule en scène

Note d’intention

De quelles matières sont faites les histoires qu’on raconte ? Comment tenir encore debout quand les croyances et les certitudes sont effondrées ? Quand l’art de la déconstruction jette le bébé avec l’eau du bain et qu’il ne reste qu’une flaque d’eau grise, indistincte ? Et faut-il seulement que ça tienne ?

En partant de ma propre histoire, de mes questions autour de la maternité, du corps, des histoires qui m’ont façonnées, de ce que peut le théâtre ainsi que d’autrices qui m’importent, je cherche à raconter une histoire qui exprime en elle-même les contradictions avec lesquelles nous devons vivre, la forme et le flux, la joie et la cruauté, la beauté et la défaite, la foi et l’absurde. Sans rien résoudre, en assumant le trouble, élément constitutif de notre époque.

Malgré toute la cruauté, toutes les pertes, malgré le chaos à venir, je veux encore croire à la beauté du monde.

Synopsis

A travers une mosaïque de voix, de corps, de récits, une femme seule en scène rassemble les matières hétérogènes qui la composent. Elle explore la puissance et les failles, ce qui tient et ce qui lâche, et la beauté des zones troubles. On y croise le chant des baleines à bosses, Titanic et les jeux de ficelles de Donna Haraway.
Le jeu clownesque, la danse et la poésie tissent ensemble une « histoire-panier » (Ursula Le Guin), la pop côtoie la prière, et la joie n’est jamais loin de l’absurde.

Télécharger le dossier de création ici

Les prochaines dates

>> lundi 26 février à 19h l’Angerie, 38 rue Genive, Arles
>> mercredi 28 février à 19h l’Archipels, 39 rue Vacon, Marseille
>> jeudi 29 février à 19h la Ferme pédagogique du Roy d’Espagne, rue Jules Rimet, Marseille
>> vendredi 1er mars au Théâtre du Vieux sage, 34 rue Carreterie, Avignon
>> samedi 2 mars chez l’habitant, Marseille. Résa 06 95 24 76 39

Équipe

Conception, écriture et jeu : Pascale Guirimand

Mise en scène : Alain Bourderon

Accompagnement chorégraphique : Elia Dujardin, cie Lily Kamikaz; Iuri Martin-Cabétich

Échanges dramaturgiques : Léa Arson, cie Le Double des clefs

Regards et étapes de travail avec Géraldine Doat (Cie Les Fées rosses), Mathilde Bessin (Les eaux fortes), Mickaël Crampon (L’Involontaire), Jennyfer Muller.

Accueil résidences: La vache qui rue, Les ateliers du vivant, Cie des 7 vents, Batotopie, Le Grand Collectif
Avec le soutien financier du conseil général de la Drôme